Sélectionner une page

Et oui en deux mille vingt et un dans les jardins pédagogiques Muriautins tout ce fait encore à la main !

Le méteil vous connaissez ?

Il est réalisé en associant une ou plusieurs céréales, blé, seigle, avoine, avec également des légumineuses comme le pois fourrager, la vesce, etc., bien sûr toujours en bio !

L’intérêt premier est d’accroitre la biodiversité, voilà pourquoi j’aime également rajouter des variétés mellifères comme la phacélie, le trèfle incarnat et selon les cultures potagères à venir du lin, des coquelicots en compagnonnage si utiles aux insectes auxiliaires et pollinisateurs.

Cette pratique ancestrale permet une meilleure utilisation des ressources et une plus grande diversité biologique favorable à l’augmentation des rendements!

Ne pas labourer ou bêcher le sol permet de ne pas perturber l’environnement complexe du sous-sol certes, cependant il faut tout de même retirer les herbes indésirables de vos anciennes planches de cultures avant de mettre en place vos nouveaux amendements.

Mieux que les fumiers organiques importés ou les composts déposés sur les planches de cultures asséchant sans ménagement les sols en été!

Une certitude la pluie va encore manquer cette année et puis n’oublions pas les amis que tous ces apports excessifs finiront comme toujours dans les nappes phréatiques.

N’oubliez jamais que cultiver naturellement sans entrant demande beaucoup plus de boulot !

Le jour de la récolte, cependant soyez certains que Dame nature vous le rendra au centuple !

Paroles de jardinier

Bonnes cultures à venir à tous

Michel des Jardins

 

 

 

 

 

 

 

0 0 vote
Évaluation de l'article
Partagez !
0
J'adorerais vos pensées, merci de commenter.x
()
x