Sélectionner une page
On voyait le sillage et nullement la barque
Parce que le bonheur avait passé par là. Jules Supervielle
« Le sillage », Jules Supervielle, dans Anthologie de la poésie française du XXè siècle, Michel Décaudin (Ed.), éd. Gallimard.
0 0 vote
Évaluation de l'article
Partagez !
0
J'adorerais vos pensées, merci de commenter.x
()
x