Sélectionner une page

J’entends au loin gronder la révolution

Les anges ont perdu leurs ailes

Dans tous les lieux de prières

Je ne perçois plus votre divine lumière

Et pourtant jamais en ma vie je n’ai ressenti autant de compassion

Jamais en mes oraisons

Je ne vous ai mendié l’absolution

J’ai découvert la foi

Je porte maintenant votre croix

Nous vous avons égoïstement  abandonné

Vous nous avez peut- être oubliés

Oublié cette terre souillée en jachère

Toutes nos sales guerres

Ces millions d’arbres arrachés

La nature sans cesse suppliciée

Humanité humanitaire

Sacs de riz transgénique publicitaires

Distribués avec des fusils de guerres

Forces d’interpositions

Pour des peuples qui ont perdu la raison

Dirigeants corrompus et donneurs de leçons

Pauvres encore plus pauvres payant à chaque fois l’addition

Entendez-vous au loin la révolution

Sous peu le sang abreuvera à nouveaux nos sillons

Les êtres humains ne savent plus s’aimer

Ils ne peuvent plus rêver

Tristes printemps sans abeilles

Rien ne sera plus jamais pareil

Monde virtuel

Nouveau monde sans ciel

Les anges n’ont plus d’aile

Mais où  sont passées les hirondelles…

0 0 vote
Évaluation de l'article
Partagez !
0
J'adorerais vos pensées, merci de commenter.x
()
x